Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 09:00

 

              Bus électrique de 22 places que l'on rencontre déjà dans une trentaine de villes françaises

 

 

Propositions tendant à limiter la circulation urbaine motorisée

et favoriser le développement des transports en commun.

 


       Ces propositions s’articulent autour des mesures suivantes :


1.   Zone piétonnière.

 

Création d’une large zone piétonnière sur le centre-ville, à l’image de ce que l’on connaît déjà   à Saint-Jean-de-Luz ainsi qu'à Bayonne.


2.    Stationnement payant.


Généralisation du stationnement payant à un tarif dissuasif dans tous les autres quartiers   encombrés et/ou fréquentés de la ville. Les riverains des quartiers visés seraient exclus de ce paiement par application d’un autocollant spécifique sur le pare-brise des véhicules, à l’image de ce qui se fait dans la commune voisine de Fontarabie/Hondarribia. Abandonner par contre toute mesure de gratuité du stationnement sur une fraction d’heure dans les zones payantes, étant donné que cette  mesure incite tout un chacun à utiliser son véhicule pour effectuer le plus petit achat ou régler la moindre démarche : poste, banque, mairie, trésor public ….

 

3.   Fermeture de la totalité du boulevard de la Mer à la circulation motorisée.

 

       Cette interdiction de la circulation motorisée sur toute la longueur du boulevard de la Mer serait une mesure incitative à l’utilisation des transports en commun pour se rendre à la plage. Elle symboliserait la détermination de notre municipalité à parvenir à une limitation de la circulation urbaine motorisée.

 

4.   Moyens de transport alternatifs.


Création d’une ligne de navettes électriques de transport en commun qui relierait le quartier des Joncaux à l’extrémité de la plage, côté Deux Jumeaux. La mise en place de cette ligne impliquerait la réalisation d’une voie de jonction entre l’ancienne base navale et le début de la piste longeant la Bidassoa en direction du pont de Béhobie. Ces navettes électriques auraient pour tête de ligne le terrain situé au pied du pont de Béhobie. Elles desserviraient ensuite la baie ainsi que la plage sur toutes leurs longueurs. Elles auraient pour point névralgique l’arrêt du parking situé face à la station Puente International-Irun du Topo (EUSKOTren) qui serait ainsi relié en boucle à cette ligne.


Les navettes prendraient de ce fait en charge les voyageurs en provenance du Topo, ainsi que ceux qui stationneraient leur véhicule sur le parking du parc des expositions FICOBA-Irun (voir détail en point 6). Ces navettes circuleraient à une cadence dépendante de la demande/saison et seraient gratuites ou tout au plus symboliquement payantes avec possibilité d’abonnements annuels à tarifs préférentiels pour les habitants des communes riveraines du bassin de Txingudi. Le financement compensateur du déficit prévisible de l’exploitation de cette ligne serait à la charge des municipalités membres du Consorcio et réparti au prorata des populations recensées dans chacune de celles-ci.


Une seconde ligne de navettes, hybrides cette fois pour tenir compte des problèmes de distances et dénivellations des parcours retenus, serait créée pour desservir les quartiers situés sur les hauteurs d’Hendaye. Cette ligne desservirait le futur parking nord qui serait situé face à l’actuel parking situé à l’entrée du lotissement Ascubia. Ce nouveau parking serait réalisé sur terre battue incrustée d’une trame plastique alvéolée qui permettrait de conserver un aspect naturel au terrain retenu.

 

Photo : Sirius

Parking incrusté d'une trame plastique alvéolée appliquée sur terre battue


5.   Itinéraires des navettes électriques et hybrides.


Les navettes électriques suivraient le tracé défini en début du point 4. Elle rouleraient sur sur un couloir spécifique qui côtoierait l’actuelle piste cyclable qui couvre déjà une grande partie du Chemin de la Baie et qu’il serait indispensable d’élargir et d’aménager en conséquence. En ce qui concerne le tronçon Caneta-Belcenia (centre ville), section où la piste n’existe pas, l’itinéraire emprunterait les rues Pierre Loti (après fermeture de cette rue à la circulation motorisée), Gaztelu-Zahar, Salvador Allende, Champartartia et Pellot.


Les navettes hybrides desserviraient les quartiers situés sur les hauteurs d’Hendaye et seraient financées et exploitées en régie municipale. Ces dernières emprunteraient l’itinéraire ci-après : Halles, rue du Vieux Fort, place de la République, rue de l’Église, avenue des Allées, rue Irandatz, rue des Réservoirs, boulevard de l’Empereur sur toute sa longueur, Parking nord décrit en début du point 4, terminus au pied de la route de la corniche, face à la plage.

 

6.  Mise en valeur du Parking de FICOBA.

 

Il est ici question d’envisager ouvrir gratuitement – en dehors des périodes de salons et après décision prise en concertation avec la mairie d’Irun - le parking en plein air du parc des expositions FICOBA-Irun aux emprunteurs de la ligne de navettes à destination du futur parking nord via la plage. La délivrance automatique des titres de transport s’effectuerait à l’entrée même du parking. Ces titres ouvriraient un droit d’aller et retour sur toute l’étendue de cette ligne. Il serait judicieux d’augmenter la capacité d’accueil du parking de FICOBA-Irun en utilisant pleinement les surfaces encore non-aménagées du périmètre existant.

 

7.   Pistes cyclables.

 

  Favoriser les déplacements individuels pédestres/à vélo par le biais de l’aménagement de véritables trottoirs et pistes cyclables sur tous les grands axes de déplacements sont des mesures susceptibles d’activer les changements comportementaux. Il serait également indispensable de créer ou élargir les trottoirs partout où ils sont inexistants ou inappropriés aux déplacements des piétons, poussettes et fauteuils roulants. Il est à cette fin inévitable de fermer à la circulation motorisée toute artère ne pouvant permettre la mise en place de trottoirs dignes de ce nom.

 

               Navettes maritimes qui relieraient Irun-Santiagotarrak à Hendaye-Sokoburu via Caneta

8.   Navettes maritimes.

 

Création d’une ligne de navettes maritimes qui assurerait une desserte entre Irun-Santiagotarrak et Hendaye-Sokoburu. Ces navettes effectueraient une escale au port de Caneta et fonctionneraient selon des critères financiers identiques à ceux exposés en point 4. Elles offrirait un complément de capacité de transport indispensable à l’absorption des importants déplacements estivaux.





Partager cet article
Repost0

commentaires