Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 08:47

 

 Photo : Sirius

  La ligne à haute tension de 150 kV qui traverse une partie d'Hendaye

 

 

  UNE SITUATION SANITAIRE DISCRIMINATOIRE

 

La ligne aérienne à haute tension de 150 kV (150.000 volts) qui traverse Hendaye pour livrer du courant Outre Bidassoa a été enfouie sur le tronçon allant de la fin de la gare de triage à la rue du Tunnel. Ces travaux d’enfouissement ont été financièrement pris en charge par le promoteur du projet "Entrepuentes" qui ne pouvait se permettre d’exposer les futurs acquéreurs d’appartements du complexe immobilier projeté aux risques sanitaires du champ magnétique de cette ligne, ainsi qu’au désagrément visuel de ses gigantesques pylônes d’acier.

 

Ainsi, par le biais du pouvoir de l'argent, la discrimination de la population qui vit sous ou à proximité des pylônes et est exposée à des risques sanitaires s'étale au grand jour. Cette situation nous révèle à quel point notre mairie se désintéresse de la gestion de ce type de risques, préférant laisser des intérêts privés suppléer à son inaction.

 

En quoi les lignes électriques aériennes à haute tension représentent-elles un danger ?

 

Le Parlement européen a demandé dans sa résolution du 5 mai 1994 l’instauration de couloirs de sécurité autour des lignes à haute tension desquels toute habitation ou activité permanente seraient exclues. Plusieurs états européens, comme le Danemark, la Suède ou l’Italie, ont déjà mis en pratique ce principe de précaution car la communauté scientifique internationale est loin d’être unanime sur la prétendue innocuité de ces lignes. En un quart de siècle, des centaines d’études ont été publiées sur ce sujet et de plus en plus de scientifiques relèvent les nuisances de ces lignes sous forme d’effets biologiques significatifs sur l’homme et l’animal : baisse des défenses immunitaires, accroissement des troubles neurovégétatifs (fatigue, état dépressif), risque d’augmentation du déclenchement de la leucémie infantile.

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié dans son aide-mémoire n° 205 de novembre 1998 : « En juin 1998, le NIEHS (National Institute of Environmental Health Sciences - Etats-Unis) a réuni un groupe de travail international qui a conclu, en se fondant sur les critères établis par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC-Lyon-France), que les champs ELF (Champs magnétiques de fréquences extrêmement basses) devaient être considérés comme « peut-être cancérogènes pour l’homme.» (OMS : http://www.who.int/inf-fs/fr/am205.html)

 

Selon le Journal international de biologie de la radiation (Vol.75, n°12, 1523-1531) : « En 1998 les chercheurs du Centre Médical de New-York ont rapporté une augmentation du dépôt dans les poumons par inhalation des particules électriquement chargées comparées aux particules électriquement neutres. Les câbles à haute tension peuvent ioniser l’air créant, ainsi appelé, des nuages d’ions. Ces ions peuvent alors se lier à des particules polluantes (particules issues de l’échappement des moteurs diesel par exemple) et sont transportés par le vent… Les mesures de nuages d’ions ont été réalisées près de lignes à 134 kV ainsi que sur d’autres lignes…En moyenne l’effet s’étend sur une distance de 200 m, dans le sens du vent… Ce phénomène pourrait expliquer le lien qui existe entre les lignes à haute tension et la leucémie chez les enfants. »
(Université de Bristol :
http://www.phy.bris.ac.uk/research/track_analysis/fresum.htm)

 

En raison de ces évaluations et au nom du principe de précaution qui «…peut être invoqué lorsque les effets potentiellement dangereux d’un phénomène, d’un produit ou d’un procédé ont été identifiés par le biais d’une évaluation scientifique et objective, mais cette évaluation ne permet pas de déterminer le risque avec suffisamment de certitude…» (voir la communication de la Commission européenne en date du 2 février 2000 sous http://www.europa.eu.int/scadplus/leg/fr/lvb/132042.htm), exigeons de notre municipalité et d’EDF que cette ligne aérienne à haute tension soit, dans un souci de traitement égalitaire de tous les habitants, enfouie sur toute la partie bâtie d’Hendaye !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires